Simon Duffy
ACTUALITE - 2/08/2013
De la désinstitutionalisation à l’empowerment : quand l’usager devient auteur de son mode de soutien
Le Réseau Handicap Domicile 77 a organisé une conférence au Centre de la Gabrielle le lundi 17 juin 2013 sur le thème De la désinstitutionalisation à l’empowerment : quand l’usager devient auteur de son mode de soutien.
 
Plus de quarante personnes ont participé à cette réunion animée par Simon Duffy. Originaire du Royaume-Uni, Simon Duffy est docteur en philosophie et directeur du Centre for welfare reform (www.centreforwelfarereform.org).
Fort d’une expérience de plus de 20 ans dans la recherche de bonnes pratiques et de leviers adaptés visant à accroître le système d’aide sociale, Simon Duffy est notamment conseiller politique gouvernemental et l’auteur de nombreuses publications en lien avec la place de l’usager dans le système d’accompagnement et de soutien.
 
L’intervenant a d’abord dressé un panorama historique de la prise en compte du handicap au cours des XIXème et XXème siècle, rappelant les concepts de déshumanisation, de moralité de masse, de déracinement et de pouvoir de l’Etat.
La deuxième partie de son intervention était axée autour de l’idée de citoyenneté, laquelle doit être repensée en opposition à la notion d’institution. Cette citoyenneté, nouvellement redéfinie, se conjugue autour de l’égalité, de la diversité et de la communauté. A ce titre, tout citoyen dispose de droits et de devoirs, lesquels doivent s’exercer en toute liberté.
 
Enfin, la dernière partie de la démonstration de Simon Duffy tend à expliquer qu’il est nécessaire qu’un adulte en situation de handicap puisse contrôler lui-même une partie de son propre budget alloué à la compensation de son handicap. Selon ce modèle, les fonds fléchés par les pouvoirs publics en direction des services médico-sociaux sont directement octroyés aux adultes en situation de handicap. Ainsi, ce sont eux les décisionnaires du type et du mode de soutien ainsi que des personnes qui les accompagneront. Dès lors, ces personnes peuvent devenir directement employeurs des professionnels médico-sociaux ou de toute autre personne participant de leur accompagnement et soutien. Si la personne ne dispose pas de la faculté de gérer ce budget, notamment du fait de son handicap, une autre personne peut en assurer la gestion.
 
Ce nouveau système a été testé dans les comtés de Cambridge et de Worcester dès 2007. En avril 2009, près de 150 personnes en situation de handicap habitant ces comtés disposaient d’un budget personnel. D’après des études réalisées en 2009 (« Steering my own course », The introduction of Self-Directed Support in Cambridgeshire, In Control, April 2009), le taux de satisfaction générale de cette première phase est assez encourageant. En outre, les premiers résultats permettent de constater que l’utilisation des budgets personnels s’articule principalement autour des postes suivants : accès aux loisirs, aide à la maison, assistants individuels et transports publics. Aujourd’hui, ce type de financement est également utilisé au Danemark, en Norvège et en Suède.
 
L’intervention de Simon Duffy a fait naître des échanges particulièrement intéressants avec les participants. En effet, il a notamment été relevé l’interrogation sur les moyens d’apprécier la satisfaction des usagers mais également sur le fait que les budgets alloués en matière de prise en charge médicale ne sont pas intégrés dans ce type de soutien dit autodirigé et demeurent encadrés par des professionnels du secteur.
 
Le Réseau Handicap Domicile 77, porteur du projet, est une association à but non lucratif créée en février 2009 et présidée par Bernadette Grosyeux, directrice générale des établissements médico-sociaux de MFPass. Résultat d’un projet collectif engagé en juin 2008, entre les Samsah, Savs et Ssiad handicap de Seine-et-Marne, ce Réseau départemental réunit actuellement 27 structures d’accompagnement à la vie à domicile pour les personnes en situation de handicap, tout handicap confondu. L’objectif du RHD 77 est de créer et d’animer une coordination entre les partenaires au service d’une réelle politique de choix de vie à domicile.
 
Contact : Mathieu Tirlo, chef de projet RHD 77 - mathieu.tirlo@mfpass.fr
www.rhd77.org