Crédit photo : Union européenne, 2010
ACTUALITE - 1er/02/2010
L’inscription du Centre de la Gabrielle sur la scène européenne
Cette participation est possible grâce à une forte inscription du Centre de la Gabrielle sur la scène européenne. En effet, depuis quelques années, à travers un réseau d’acteurs comme SEE (Social Economy Europe) et EASPD (Association européenne des prestataires de services pour les personnes handicapées), le Centre de la Gabrielle développe une action de défense des points de vue des prestataires de services dans le domaine du handicap lui permettant d’influencer la politique européenne en la matière.
 
La conférence de cette année avait pour thème « créer les conditions pour une vie indépendante ». Ce thème a une forte résonnance pour le Centre de la Gabrielle, qui s’efforce d’apporter des réponses diversifiées et modulables aux personnes en situation de handicap mental qu’il accompagne, notamment pour que ces personnes puissent choisir leur mode de vie. Choisir son mode de vie pour une personne en situation de handicap mental, c’est disposer des services nécessaires pour l’accompagner soit à son domicile, soit au travail, soit à l’école.
 
Très concrètement, cette inscription du Centre de la Gabrielle sur la scène européenne permet une appropriation progressive des idées et surtout leurs déclinaisons opérationnelles.
C’est ainsi qu’en 2006, le Centre de la Gabrielle a créé un des premiers services d’accompagnement à domicile pour adultes en situation de handicap mental (le SAMSAH) qui permet aujourd’hui à 26 personnes de vivre chez elles, souvent après de longues années passées en institution.
A l’instar du SAMSAH, un service d’accompagnement à la vie indépendante (le SAVI), a vu le jour l’an dernier et permet à des adolescents de vivre dans des appartements situés à l’extérieur de l’institution.
 
Les orientations du plan stratégique 2009-2014 du Centre de la Gabrielle réaffirme avec force cette inscription déterminante dans le positionnement de son action politique notamment par la diversification des modes d’accompagnement, en proposant des modes souples d’hébergement, mais aussi l’aide au maintien à domicile, à la scolarisation, à l’intégration dans la vie sociale et professionnelle.
Dans la droite ligne de la Déclaration de Madrid « rien pour nous, sans nous », le Centre de la Gabrielle favorise l’expression directe des personnes en situation de handicap mental. C’est ainsi que des questionnaires de satisfaction sont mis en place depuis un an et permettent aux familles et aux personnes accompagnées de donner leur avis sur la qualité des prestations.
L’expression directe des personnes accompagnées est également favorisée par l’intermédiaire d’expositions de peintures dans tous les lieux de la société civile et politique, de publications de livres (Enfin seuls, Sindbad le marin), d’expositions de photographies avec affirmation du droit à l’image. Toutes ces communications donnent la possibilité aux personnes d’accroître leur visibilité et de revendiquer leur identité. Ces actions contribuent au changement de regard nécessaire au dialogue et au respect.
 
Contact : 
Bernadette Grosyeux, directrice générale du Centre de la Gabrielle, MFP
lagabrielle@mfp.fr